Michèle et Gilbert GERVAIS

antiquites-st-martin.com

vous présentent

L'atelier "Jean Bernard CAGIN"

 

 Cliquez pour agrandir

Chatillon d'Azergues

Pays des pierres dorées

 

Cagin et la peinture



Très jeune, je suivais mon père dans les musées,

 Il était passionné de peinture, il connaissait et faisait des conférences sur la technique des peintres hollandais.


A douze ans, je peins des natures mortes, paysages.

 

Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir

 

Toujours encouragé par mes parents, je copie inlassablement les oeuvres de Cézanne.

 

 

Cliquez pour agrandir

vallée du grand -Morin


J’utilise des huiles traditionnelles.

 Je plante mon chevalet en pleine nature dans le sud de Paris et je réalise sur isorel mes premières 

œuvres que je ne signe pas.
J’ai pris le pseudonyme de Nigac mais l’utilise peu.

 

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

le village aux trois têtards

Haut beaujolais vue sur Leynes

Saône et Loire

Fond d'un Aber aux environs de Brest


Pour moi ce n’est pas le sujet, mais sa composition qui m’intéresse.

 Plus que tout, je privilégie le clair obscur. Derain et de Vlaminck, que j’admire au musée d’art moderne

et la passion de mon père pour les peintres hollandais, m’influencent beaucoup.

Mon goût pour approfondir la technique et les règles d’équilibre d’une œuvre picturale

m’ont valu d’être admis à exposer plus tard au Salon de la marine.

 


J’épouse une Bretonne.

 Elle préfère que je signe mon vrai nom Cagin.

Brest, ses chantiers, ses coques de bateau, la Bretagne et ses côtes découpées m’inspirent,

 j’aime les surplombs, les éboulis, le jeu des courants dans l’eau.

 

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

le fret

le port de Camaret

 

En regardant longtemps mes tableaux, avec la technique des glacis que j’utilise de plus en plus, tout y est perceptible.

 

Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir

Brest 92 la PENFELD

Brest 92 la PENFELD croquis



Pour cela je procède différemment:

 

- Sur place je réalise des croquis sur des feuilles de papier 5Ocm x 6Ocm,

 directement au crayon feutre indélébile.

 Je m’astreins à cette technique car je tiens à ce que d’un premier jet,

je sente bien l’aboutissement de mon œuvre.

 Si je dois retoucher, je la laisse de côté, elle ne sera jamais réalisée.

 

 

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandirCliquez pour agrandir

Les Forts de Joux

Les arbres là-haut


- Dans mon atelier, je prends tout mon temps pour travailler la toile.

Je n’utilise jamais d’acrylique, entre chaque couche de glacis mon tableau prend vie.

Sur des grands formats, j’arrive à recréer mon impression première.
L’alchimie de ce que j’ai noté sur mon croquis,

ma mémoire des couleurs et mon état d’esprit du moment,

construit le tableau.

Je réalise aussi mes cadres, utilisant la dorure à la feuille, le trompe l’œil etc.

Très bon technicien, les couleurs complémentaires je ne les cherche plus,

 mais elles sont toujours là pour égayer mon tableau.


Expositions et diplômes :


Prix de la ville de Béziers 1988


Prix de la peinture et Prix d’honneur au Salon des Arts Audois
CARCASSONNE 1988 - 1989 - 1990 - 1991 - 1992

 

Cliquez pour agrandir

 

Participation au Salon des Indépendants, Grand palais, PARIS.
Expositions régulières au centre artistique de Vivier FLEURIE (Rhône)
Galerie indépendante avec des peintres comme JOUENNE, Danièle FUCHS.
Exposition personnelle Galerie du Moulin LE FONTANIL près de Grenoble.

 

Cliquez pour agrandir

 

Exposition restreinte Ville de MARSANNAY- La - COTE (Côte d‘or)
Exposition régulière au Salon artistique de TOURNUS (71) 1988 à 1992

 

Cliquez pour agrandir


Prix d’honneur au Salon d’hiver Quai Bondy LYON (association régionale des Arts)

 

Cliquez pour agrandir


Participation au Salon de la Marine,
1992 - 1994 - 1996 - 1998

 

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir